Philippe Margot | Jacqueline & René Dürrbach – L’Art qui nous conduit à Trévallon !

Jacqueline et rene Durrbach

Philippe Margot, Jacqueline & René Dürrbach. L’Art qui nous conduit à Trévallon !

CEPDIVIN éditeur, 2014, 96 p.

 

 

 

Picasso a rencontré le couple d’artistes Jacqueline et René Dürrbach en 1951. Séduit par leur métier de liciers, il décide de collaborer avec leur atelier de Cavalaire pour la transposition en tapisserie du tableau Les Arlequins. Cette première collaboration en 1954 est une réussite artistique et technique : l’énergie du trait et la vigueur du dessin sont maintenues tout en donnant une ampleur nouvelle. Après ce premier succès, l’atelier de Cavalaire réalisera au total 27 tapisseries d’après Picasso.

Guernica_Jacqueline_Durrbach
Jacqueline De La Baume-Dürrbach, d’après Pablo Picasso, Guernica (1937), tapisserie de basse lice, 1976, 3,30 x 7 m, Musée Unterlinden, Colmar.

Sur les conseils de Picasso, Nelson A. Rockefeller (1908-1979), homme politique américain, mécène et collectionneur d’art moderne, commande en 1955 à l’atelier des Dürrbach une tapisserie monumentale d’après Guernica avec la condition qu’elle soit réalisée en étroite collaboration avec Picasso. Un contrat est signé en avril 1955 entre Jacqueline Dürrbach et Picasso pour la réalisation de trois exemplaires.

Lire en ligne 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *