Du vin naturel au cinéma naturel, un portrait de l’artiste en artisan

See on Scoop.itVin, Culture & Société : articles, conférences, dossiers… en ligne

“En sillonnant les allées du salon des vins actuels et naturels organisé par Antonin Lommi-Amunategui pour Rue 89, en parlant avec des vignerons artisans, en sentant leur réticence naturelle à se prendre au sérieux, à discourir sur leur “art”, à mettre en spectacle leur travail, préférant plaisanter et surtout faire goûter … et en les voyant guetter, du coin de l’oeil, sans inquiétude, la réaction du dégustateur, je me suis dit “voilà des travailleurs libres”.

Mais libres de quoi ?

Je formule une hypothèse : Libres de toute prétention à la création.

Il n’existe pas de créateur de vin et ce n’est pas la langue technicienne du “flying wine maker” de Mondovino, le gouleyant Michel Rolland,  qui risque de nous convaincre du contraire… Il posait en artiste international, en Jeff Koons du Médoc, dans ses ateliers laboratoires, mais on sentait bien que cette infatuation égotique avait un goût d’illusion narcissique. On ne crée pas un vin, comme on ne crée pas un film, ni un tableau, ni un roman, ni même une symphonie qui sort pourtant de rien .. de rien de matériel. On agence, on dispose, on invente !

[…]”