Parution | Du chêne-liège au bouchon

 

philippe-margot-du-chene-liege-au-bouchonPhilippe Margot, Du chêne-liège au bouchon

Livre numérique.

262 pages. CEPDIVIN éditeur, 2015.

Philippe Margot reprend ici, en le développant, le dossier publié sur cepdivin.org en 2006 : Du chêne-liège au bouchon.

Résumé

À chaque fois qu’une bouteille de vin est débouchée, on entend toujours le son de ce ”pop” du bouchon sortant du goulot !

Depuis des millénaires les amphores, tonneaux, bouteilles sont fermés par des bouchons de liège. Vous êtes-vous déjà demandés pourquoi ? Et d’ailleurs savez-vous comment on fabrique les bouchons ?

L’existence du bouchon de liège est étroitement liée à l’histoire des contenants utilisés pour conserver ou transporter le vin. Les plus anciens bouchons ont été découverts sur des amphores grecques datant du Ve siècle avant Jésus-Christ, retrouvées lors des fouilles archéologiques de l’Agora à Athènes.

Déjà les grecs avaient découverts les incroyables propriétés du bouchon de liège. Mais suite au déclin de la civilisation gréco-romaine, leur grande technicité dans la fabrication d’amphore fut laissée aux oubliettes, emportant pour quelques siècles le bouchon de liège dans sa disparition. Dès le IIIe siècle après Jésus-Christ, les Celtes remplaceront les amphores par les tonneaux, possédant beaucoup d’avantages pratiques dans leur légèreté, dans leur maniabilité et la possibilité de les rouler. Ces tonneaux seront fermés par une bonde de bois ; les vins étant conservés peu de temps, il y avait peu d’altération.

Pendant 900 ans le bouchon de liège a donc été oublié, même s’il menait une sorte de vie clandestine. Mais ses propriétés physiques uniques, acquises naturellement, en feront malgré tout à partir du XIXe siècle, le matériau de bouchage des bouteilles de vin par excellence.

Ce livre explique d’où vient le liège, sa préparation, pour suivre avec l’évolution de la fabrication des bouchons et les nombreuses tentatives de le remplacer aujourd’hui par d’autres matériaux pour se mettre à l’abri du détestable ”goût de bouchon”.

Pour citer cet ouvrage

Philippe Margot. Du chème-liège au bouchon. Livre numérique. CEPDIVIN éditeur. 2015. 262 p. [En ligne] Disponible sur : http://www.calameo.com/read/000030747ca42211eb0af

L’auteur

Philippe Margot
Philippe Margot, dans la cave de sa demeure de Vevey.

Philippe Margot, journaliste suisse indépendant, membre de CEPDIVIN, est l’auteur de nombreux articles et livres numériques sur la vigne et le vin dont la plupart sont consultables en libre accès sur cepdivin.org.

Page personnelle de Philippe Margot sur cepdivin.org (ancien site).

Print Friendly, PDF & Email

Répondre à Parution | Du chêne-liège au bouch... Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *